Le Réseau des musiques du monde

Zone Franche

Paris
France
Tel : +33 (0)9 70 93 02 50
21 rue du Borrego
75020 Paris — France

site web

L'association

L’association Zone Franche a vu le jour en 1990, quand la rencontre entre des musiques de tradition orale et des sons de la mondialisation installaient de nouveaux langages et paysages sonores. Aujourd’hui, ce sont environ 200 structures qui se fédèrent autour d’enjeux professionnels et politiques. La diversité de nos adhérents trouve son unité dans la partage de valeurs énoncées par la Charte des musiques du monde, elle constitue une richesse rare en ce qu'elle permet une interaction quotidienne entre différents métiers, différents statuts juridiques, différentes implantations territoriales, au service d'un foisonnement d'esthétiques, praitques et inspirations musicales.

De droit français, l’association est administrée par un Conseil d’Administration élu par les membres réunis en Assemblée Générale au moins une fois par an. Elle reçoit l’appui du Ministère de la Culture et de la Communication (convention triennale), du CNV (convention triennale) ainsi que l’aide des sociétés civiles (ADAMI, SCPP, SPEDIDAM, SACEM), et du FCM. Les cotisations de ses adhérents représentent plus de 10% de son budget de fonctionnement.

Un réseau professionnel

Premier réseau français consacré aux musiques du monde, Zone Franche est une organisation transversale qui rassemble toutes les catégories d’acteurs du secteur : festivals, salles, labels et éditeurs, représentants d’artistes, médias, associations culturelles, marchés, etc.

Depuis son origine, Zone Franche constitue un outil au service des professionnels des musiques du monde, représentant toute la chaîne musicale. Cette hétérogénéité des corps de métiers, des esthétiques, des patrimoines, des novations et des philosophies qui font les musiques du monde reste son bien le plus précieux.

Quand bien même ses missions spécifiques relatives aux besoins des adhérents, l’association s’est toujours voulue ouverte au dialogue et à l’échange d’expériences avec d’autres acteurs culturels qui relèvent de la musique ou non. Zone Franche est autant une plateforme de services et d’accompagnement de ses adhérents, qu’une plateforme politique au service de l’intérêt général.

Les axes d’intervention de Zone Franche s’organisent à partir d’enjeux stratégiques ayant pour but une participation accrue de ses membres à diverses instances transversales ; une implication plus grande des adhérents en régions ; un dialogue plus actif avec des structures, réseaux, organismes dont nous jugeons le travail complémentaire au nôtre sur tel ou tel champ d’intervention.

Et, surtout, en faveur d’une valorisation des musiques du monde via des initiatives ciblées.

Plus qu'une catégorie, un état d'esprit

Des musiques traditionnelles aux musiques urbaines, les musiques du monde sont le point de convergence des membres du réseau quelles que soient leurs activités.

Tous partagent une même passion pour ces musiques.

Ils en sont les artisans parfois sous-valorisés, des "passeurs" entre les artistes et le public. Leur travail est nécessaire aux artistes et indispensable pour le public. Sans leur "médiation", nombre d’œuvres resteraient inconnues, réservées aux communautés ou à quelques curieux avertis. La formidable diversité des cultures resterait ignorée d’un vaste public.

La contribution qu’ils apportent au développement culturel, à la démocratisation de l’accès à la culture, au partage des valeurs fondamentales des sociétés démocratiques et des droits humains constitue une véritable mission de service public organisée principalement autour des enjeux suivants :

# La valorisation des richesses de la diversité culturelle et des patrimoines culturels immatériels

# L’importance de la circulation des œuvres et des artistes

# Les enjeux de la coopération Nord/Sud et la promotion des échanges internationaux équitables, en particulier dans l'espace francophone

# Le soutien à la création artistique et à l’émergence de nouveaux talents

# Le respect des publics et la défense des droits culturels

# La valorisation d’un entreprenariat guidé par les valeurs de l’économie sociale et solidaire

Nos activités

# Rencontres professionnelles autour de différents cycles : Les rencontres professionnelles ont la volonté de croiser des regards autour de problématiques contemporaines, liées aux musiques du monde, faisant la preuve que faire et penser vont de pair et se renforcent mutuellement. Les différents cycles de rencontres construisent le « récit » de Zone Franche et constituent autant d’espaces de rencontres et de projets.

# Visibilité du secteur et du réseau : Lettres d’information électroniques, site internet, plaquettes, base de données, mémo-annuaire des adhérents.

# Visibilité économique : présence aux salons (Womex, Babel Med Music, MaMA, etc.). Le réseau permet également d’obtenir des accords préférentiels par exemple lors de ces salons et de marchés internationaux, et recherche de nouvelles opportunités

# Etudes, observation, veille : apprécier les évolutions et les mutations du secteur

# Formation

# Mobilité artistique, Comité visas artistes: la création en 2009 de ce Comité a été motivée par le besoin des professionnels de mutualiser leurs connaissances et leurs réseaux afin de débloquer des situations de refus de visas alors que les demandes sont conformes à la réglementation. L’expertise de Zone Franche garantit le sérieux des dossiers et motive l’intervention de la diplomatie culturelle. Les partenaires du Comité Visas Artistes sont : le CNV, l’UFISC, le SNAM-CGT, le SFA, le PRODISS, l’UPFI, l’OIF, la Fédération De Concert! ainsi que les ministères des Affaires étrangères, de l'Intérieur et de la Culture. Zone Franche a été mandatée pour le piloter.

Le réseau est un lieu d’initiatives, de réflexions, de partage d’expériences, d’échanges d’informations, de coopérations et de mise en commun autour de projets nouveaux, c’est aussi un laboratoire d’où partent des idées nouvelles.Il est un outil de développement et une force de proposition, un collectif et une plate-forme qui par l’effet réseau permet d’obtenir pour chacun un impact plus important pour ses propres activités.